Des TCA à l'alimentation intuitive

Mon expérience avec la nourriture

Posted: 23 avril 2019 by Vegetotem

Salut, j’espère que vous allez bien 🙂

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un sujet plus personnelle, de vous raconter mon expérience avec la nourriture.
Parce que c’est un sujet qui m’intéresse et qui m’a touché.
La nourriture a été un réconfort, une obsession, une souffrance avant de devenir aujourd’hui une passion (je parle surtout de cuisiner) et un plaisir.
En effet avant je n’avais pas une relation saine avec elle.
Je vais d’abord vous raconter mon expérience avec la nourriture, comment j’ai réussi à avoir une relation plus saine avec elle et comment je vois les choses aujourd’hui.

Mes troubles du comportement alimentaire

Mes troubles du comportement alimentaires

Allergique au lait bébé, j’étais maigre et j’ai failli y passer.
Quand on a trouvé ce que j’avais, j’ai été nourri au lait de soja (je suis sure que ça vient de là mon amour pour le soja haha).
Je me souviens que jusqu’à la fin de la maternelle, je refusais souvent de manger.
Surement à cause de problèmes personnels à l’époque.
À part cette période (et aujourd’hui), j’ai toujours été en surpoids.
Je mangeais bien plus qu’à ma faim. Je mangeais par pulsions (coucou les kinder buenos cachés dans mon lit en 5ème) mais ça je l’ai compris seulement plus tard.
À l’époque je n’ai pas le souvenir de l’avoir mal vécu.
À chaque moment de ma vie où je me souviens avoir eu des pulsions alimentaires, c’est à des périodes plus ou moins difficiles.
Clairement, je compensai par la nourriture, j’essayais d’y trouver du réconfort.

Il y a 8 ans, alors que mon poids n’avait jamais été si élevé, que j’avais vécu des choses dures dans ma vie et que je quittais le foyer familial, je suis tombé dans l’anorexie-boulimie.
Je n’ai pas cherché à maigrir au début, j’ai d’abord eu un dégoût de la nourriture, je n’avais plus faim ni envie de manger.
Je n’avais jamais été très complexée jusqu’à ce jour.
Et pourtant, je maigrissais mais je me trouvais toujours trop grosse.
La nourriture me répugnait et m’obsédait en même temps.
Plus le temps passait et plus je m’enfermait dans la dépression et la dévalorisation de moi même.
Je n’avais plus goût à rien.

Comment j’ai fait la paix avec la nourriture

Comment j'ai fait la paix avec la nourriture

J’ai eu de la chance, cette période n’a pas duré très longtemps.
Environ 2-3 ans mais je n’ai pas guéri du jour au lendemain.
À un moment, j’ai dis stop et j’ai enfin décidé de me soigner.
Je me suis fait hospitalisé 3 semaines puis j’ai eu un suivi régulier.
Là encore ça n’a pas été une période facile mais c’était nécessaire.
Ça m’a beaucoup aidé, surtout à comprendre d’où venait mon mal être.
Même si j’aurai préféré éviter d’aller là bas, ça a été une expérience très enrichissante.

À cette période, j’ai également découvert le livre du Dr Zermati « maigrir sans régime » où il parle de manger de tout en écoutant sa faim et sa satiété, pour résumer.
J’ai eu comme un déclic, je me suis dit « ah je peux manger du chocolat sans grossir en fait ».
Ça parait con mais ça m’a énormément aidé.
Même si aujourd’hui je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit, ça a été un bon début pour faire la paix avec la nourriture.

Retrouver une alimentation intuitive

Retrouver une alimentation intuitive

Aujourd’hui je mange ce que je veux, à ma faim.
Enfin des fois je continue à manger par gourmandise mais plus par pulsions. Et je ne culpabilise plus.
Par contre je privilégie le sain qui pour moi veut dire des produits faits maison, bruts (du moins le plus possible)
Ça ne veut pas dire sans gras, ni sans sucre mais avec des bonnes choses pour mon corps ou sans additifs.
Ma mère m’a toujours habitué à manger varié, maison et avec des légumes.
Si j’ai envie par exemple d’un burger trois repas de suite je ne me prive pas.
En général, par la suite j’ai envie de quelque chose de plus léger. Je laisse mon corps se réguler.
Je suis anti régime car pour moi ça amène à des troubles du comportement alimentaire.
J’ai eu de la chance que ma mère ne m’ai jamais imposé de régime, elle est contre aussi.

J’ai entendu parler d’alimentation intuitive dans la vidéo de Easy Blush et c’est ça !
Je vous conseille aussi d’aller lire Elyane (dont je suis plus en accord) sur son compte instagram qui en parle de manière très juste.
Il faut réussir à faire la paix avec la nourriture et notre corps.
J’ai fait la paix avec la nourriture, pas encore complètement avec mon corps mais j’y travaille.
Il faut également retrouver nos sensations de faim et de satiété.
Je ne dis pas que c’est facile oh non, ça peut même être long.
Mais c’est possible et ça en vaut tellement la peine !
C’est une vraie délivrance de ne plus être obsédé par la nourriture.
Par contre, je pense qu’on reste fragile et qu’il vaut mieux s’éloigner de tout régimes et de toutes privations sauf si c’est pour une question de santé bien sur, par exemple pour le diabète.

Ça n’a pas été facile d’aborder ce sujet ici car même si c’est du passé, ça reste un souvenir douloureux mais ça me tenait à cœur.
Ce blog est un peu mon journal où j’ai envie de partager ce qui me plait et un peu de moi aussi.
Si vous souffrez de troubles alimentaires, sachez que vous n’êtes pas folles. Je vous dit ça car je l’ai pensé moi même à l’époque.
N’ayez pas peur de demander de l’aide même si je sais que ce n’est pas facile.
Je ne l’ai pas fait tout de suite car je n’avais pas envie de m’en sortir (même si au fond de moi si car je souffrais), il faut avoir cet « envie ».
C’était comme si la maladie était une amie (ennemie) qui me rassurait, j’avais peur du changement.
Comme si j’aimais cette souffrance qui me permettait de tenir debout.
Je ne suis pas médecin mais si ça peut vous aider d’en parler à quelqu’un qui a vécu ça n’hésitez pas.
Je sais comme on peut se sentir seul(e) et incompris(e)…

Et vous quelle relation avez-vous avec la nourriture et votre corps ?

Je vous souhaite une bonne journée et je vous dit à bientôt avec un sujet plus léger 🙂

A épingler sur Pinterest
Si cet article vous a intéressé ou aidé, vous pouvez l’épingler sur Pinterest 🙂

4 Comments

  • Lara 23 avril 2019 at 11:37

    Cet article résonne très fort en moi.. j’ai Fais une crise d’anorexie il y a 7ans qui m’a conduite à l’hôpital pendant 3mois (j’ai faillit passer l’arme à gauche comme on dit) puis je me suis stabilisée pendant 6ans. Et là depuis 8mois je fais des crises d’hyperphagie… J’espère réussir à retrouver une relation saine et équilibrée avec la nourriture, comme tu as réussi toi. Merci pour ton beau partage, et courage ♥️

    Reply
    • Vegetotem 23 avril 2019 at 15:08

      Merci pour ton commentaire ! Tu y arriveras, ça se fait petit à petit. C’est dur mais il faut écouter son corps et lui faire confiance. Bravo pour avoir réussi à te sortir de l’anorexie. Le reste suivra. Courage à toi 💙

      Reply
  • La parenthèse psy 23 avril 2019 at 12:10

    Les TCA sont tabous mais pourtant pas si rares… Beaucoup de jeunes viennent me consulter pour « quelque chose » puis quand on creuse, on retrouve des traces de TCA. Leurs origines peuvent être très multiples et le corps médical s’en trouve parfois bien démuni (Relation familiale complexe, exigence envers soi même, agression sexuelle, angoisse de séparation, etc…). C’est une maladie très complexe et encore mystérieuse ! Je suis heureuse de lire que tu as su demander de l’aide, ce qui est très courageux. Tu as eu ce déclic si salvateur et ton rapport à la nourriture s’est modifié. Tu as pleins de ressources et ton parcours est inspirant. J’espère que ça parlera à beaucoup de monde !

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    Reply
    • Vegetotem 23 avril 2019 at 15:11

      Merci pour ton gentil commentaire ! C’est rassurant malgré tout de savoir qu’on est pas seule à avoir ou avoir eu des tca. En effet c’est une maladie complexe qui demande souvent du temps. Bonne journée 🙂

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.