Achats compulsifs : 7 astuces qui m’ont aidé à les arrêter

Posted: 17 juillet 2018 by Vegetotem

Salut vous allez bien ? 🙂
Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’argent. D’achats compulsifs plus exactement.
De comment j’ai réussi à passer de grande dépensière à presque économe.

Avant je dépensais mon argent à outrance jusqu’au gros découvert tous les mois.
C’était souvent des achats compulsifs. Avec ce besoin d’acheter n’importe quoi et en réalité de combler un vide émotionnel.
J’ai donc envie de vous raconter mon changement de comportement face à l’argent et ce qui m’a aidé.
Car on peut changer notre rapport à l’argent. La preuve, j’y suis arrivée.
Pourtant je croyais qu’il y avait des gens dépensiers et d’autres économes et que j’étais comme ça, un point c’est tout.


♦ Mon déclic par rapport à l’argent

En janvier de cette année j’ai eu un déclic. J’ai décidé qu’il était temps d’arrêter cette surconsommation.
Je voulais retrouver un équilibre dans mon budget. Ne plus être aussi dépendante de l’argent et ainsi éviter le stress.
Moi qui ne me donne jamais de résolutions, je voulais me donner au moins celle là.
Je pense que j’ai eu ce déclic car depuis plusieurs mois je me sentais mieux en général et avec moi même.
J’ai compris que posséder et acheter ne rendait pas heureux, au contraire.
On a le sentiment d’être nulle, de craquer tout le temps, de ne pas savoir s’arrêter.

En même temps je découvrais le minimalisme.
J’en avais marre d’avoir autant de choses qui ne me servaient à rien et même qui m’encombrait l’esprit.
Je ne suis pas minimaliste mais je ne veux plus m’encombrer de choses inutiles.
J’ai donc envie maintenant d’acheter de manière plus réfléchi et plus éthique.
Ce n’est pas pour autant que je suis devenue la pro de l’économie mais aujourd’hui je ne suis plus en découvert et j’arrive à économiser une petite somme chaque mois.
Et surtout je me suis séparé de ce mauvais rapport que j’avais avec l’argent.
Maintenant je peux rentrer dans un magasin sans acheter, je réfléchis plus.
Je pense que c’est aussi mon envie d’aller vers un mode de vie plus sain, plus respectueux de l’environnement qui m’a amené là.
Il m’arrive de trop craquer encore mais je le fait plus en conscience et je réussi à ne plus culpabiliser et à me reprendre.


♦ 7 astuces qui m’ont aidé à arrêter les achats compulsifs

Je ne dis pas que ce sont des solutions miracles, car je pense qu’il faut d’abord avoir l’envie d’arrêter de trop dépenser (un peu comme l’envie d’arrêter de fumer par exemple).
Mais c’est des choses qui m’ont personnellement aidé et je me dis que ça peut peut-être aider certains d’entre vous.
Après c’est à nous de trouver ce qui nous convient le mieux.
D’après ma réflexion et les conseils que j’ai vu sur le net, je pense que l’important est d’y aller à son rythme sans culpabiliser.
Parce qu’évidemment on ne passe pas d’un grand découvert à pleins d’économies chaque mois.
En effet, si on se prive trop d’un coup, on va craquer encore plus plus tard (comme ces foutus régimes en fait).
Et je dis ça en connaissance de cause.

Kakebo : agenda de compte

• Le kakebo : un agenda de compte

Quand j’ai eu cet envie de changer mon comportement face à l’argent, j’ai regardé pleins de vidéos et de blogs qui m’ont déjà aidé sur le sujet.
C’est alors que je suis tombé sur le kakebo. Kakebo kesako ?
C’est un agenda de compte qui vient du Japon où on note absolument toutes ses dépenses par catégories.
Mais aussi ses rentrées d’argent, ses dépenses fixes.
Et on fait le bilan en fin de mois. Les objectifs qu’on s’est fixé ont-ils été atteints ? Que peut-on améliorer ?
Vous allez me dire que j’aurais très bien pu noter mes dépenses sur un simple carnet.
Et bien j’ai essayé sans succès car je ne le faisais pas correctement.
Il y a des fois où on a vraiment besoin d’une aide ou d’un support extérieur, qui soit clair et précis.
Et donc cet agenda permet d’apprendre à reconnaître les dépenses qui sont réellement obligatoires et indépendantes de notre volonté (comme le loyer, EDF etc) de celles qu’on croit obligatoires.
Quand on dépense beaucoup, on a tendance à ne plus savoir où part notre argent.
Là comme on note tout on se rend compte de nos dépenses.
On voit donc ce qui pourrait être éviter ou réduit, car finalement des petites sommes cumulées peuvent devenir de grosses dépenses sur un mois ou une année.
Cet outil m’aide donc beaucoup depuis que je l’utilise.
Il m’a permis d’arrêter mes dépenses inutiles et de comprendre pourquoi j’étais dans le rouge.
Et comme le fait de noter est un peu contraignant, je dépensais moins car je n’avais pas envie de devoir le faire à chaque fois.
Au début je l’avais toujours sur moi (c’est pourquoi il est très usé mais je n’allais pas en racheter un pour la photo, ça aurait été contraire au but de ce carnet :P) mais comme depuis je dépense moins, je le laisse à la maison et je garde mes tickets de caisse.
Ainsi à la fin de la semaine, je note toutes mes dépenses et je vois ce qui peut être amélioré.
Enfin, ce que j’aime dans ce carnet, c’est qu’il y contient des astuces pour apprendre à gérer son budget sans culpabilité en gardant la notion de plaisir.

• Ne pas avoir son porte monnaie sur soi

Ça paraît très bateau dit comme ça mais ça m’a bien aidé.
J’avais l’habitude pendant ma pause dej de faire les magasins et donc de dépenser.
Je n’avais pas envie de contourner le problème en évitant les magasins, mais plutôt d’y faire face.
Ainsi, ça permet d’apaiser son esprit en ne se battant plus avec soi même pour résister à la tentation.
Puisque de toute manière sans argent on ne peut rien acheter.
Ça permet de réfléchir à pourquoi on a envie d’acheter cet objet.
Comme tout c’est une habitude à prendre. Si au début, on peut être frustré, ça devient même un plaisir de faire du repérage.
Ça permet de s’inspirer en feuilletant des livres de recettes à la fnac, en regardant les objets de déco etc

• Prendre le temps de réfléchir

Ce n’est pas évident au début surtout si on a des pulsions d’achat.
Mais à force on arrive à prendre le temps de réfléchir.
On peut se demander si c’est un réel besoin à ce moment même ou si ça peut attendre quelques jours, quelques semaines.
Ou si c’est juste une envie passagère et là il vaut mieux partir de la boutique et penser à autre chose.
Souvent si cet envie est bien passagère, on fini tout simplement par l’oublier ou par la remplacer pas une autre envie.
Si on pense toujours à ce produit, qu’on est sur qu’il nous sera utile ou qu’il nous procurera un réel plaisir, alors on peut l’acheter en toute conscience.

Se faire plaisir

Je ne voulais pas refaire la même erreur de me priver totalement sous peine de craquer.
Je me suis donc dit que me faire un ou deux plaisirs selon le prix une fois par mois serait pas mal.
Je me suis fait une liste des choses que j’ai envie d’acheter, qui me serait utile et/ou qui me ferait vraiment plaisir.
C’est moi qui décide dans quel ordre je les achèterai et ça me permet de ne pas être frustrée.
Si on étale ces achats sur plusieurs mois, ça nous permet de ne pas avoir tout en même temps et ensuite d’avoir un vide.

Etre créatif

A l’époque je créais des bijoux (j’aime toujours ça mais j’ai pour l’instant envie de me consacrer au blog et à la photo) et j’ai remarqué que ça me faisait du bien.
J’avais moins envie de dépenser.
Je pense que le fait de créer quelque chose comble cette envie de nouveauté.
Evidemment il faut investir un peu en matériel si on a rien pour créer mais on peut aussi le faire à partir de récup.
Ça peut-être également de faire des photos, du dessin, de créer du contenu.
Je pense que le principal est de trouver une activité créative qui nous épanoui et nous rempli de satisfaction.
A la place d’acheter un objet pour soi disant nous rendre heureux.

S’enrichir de contenus plutôt que d’objets

La aussi ça peut combler notre envie de choses sans arrêt nouvelles.
L’idée est de s’enrichir l’esprit avec du contenu sur des thèmes qui nous plait, plutôt qu’avec des choses consommables.
Maintenant à ma pause dej je préfère lire un livre ou aller sur le net pour suivre des sujets qui m’intéresse.
C’est aussi à ce moment que j’écris pour mon blog.

Changer sa façon de consommer

Comme je vous l’ai dit au début, mon déclic s’est fait un peu en même temps que ma prise de conscience sur le véganisme, l’impact sur l’environnement et sur l’envie d’avoir une vie plus saine.
Et quand on commence à faire attention à ce que l’on achète, c’est à dire aux compos, aux matériaux utilisés et à la façon dont c’est produit, on limite beaucoup ses dépenses.
Car ce qu’il y a le plus autour de nous ce sont des enseignes qui ont pour la plupart des produits industriels mauvais pour nous, pour la planète et pour les animaux.


Pour conclure, je pense qu’il faut avoir une réelle envie de changer son comportement, quelque soit le domaine.
Il faut être prêt à faire des efforts pour réussir à mieux gérer son argent et se séparer des mauvaises habitudes.
Et pour cela, il faut d’abord comprendre pourquoi on a besoin de consommer et résoudre ce problème.
Car bien souvent dépenser à outrance est synonyme d’un vide intérieur qu’on veut combler.
Aujourd’hui je dépense de manière plus réfléchi et je suis bien plus heureuse comme ça.
Je me suis libéré d’un poid.

Et vous, quel rapport avez-vous avec l’argent ? Vous avez déjà dépensé de manière compulsive ?
Vous avez d’autres astuces à partager ?
Bonne journée et à dans deux semaines 🙂

 

A épingler sur Pinterest
Si cette article vous a aidé, vous pouvez l’épinglez sur Pinterest 🙂

2 Comments

  • Carolinthepapers 19 juillet 2018 at 15:46

    Coucou Clo ! Ton article sur les dépenses est très intéressant et assez juste sur les points qui peuvent nous être communs ! Pour ma part j’ai eu des périodes où je ne depensais presque et je ne sais pourquoi, à d’autres moments j’explosais mon budget… Enfin comme tu le dis si bien il ne faut pas faire du tout ou rien ! Et créer ça m’a permis aussi de combler cet envie de me remplir de choses inutiles. A présent j’essaie de consommer de manière responsable et réfléchi. Je rentre dans un magasin,je fais le tour sans rien prendre et je vois après si j’en ai vraiment besoin et je t’avoue que la plupart du temps, je ne reviens pas pour l’acheter. Pareil sur le net, je laisse poser le truc et je reviens dessus ou pas !

    Reply
    • Vegetotem 19 juillet 2018 at 16:27

      Merci pour ton commentaire 🙂 Oui il doit y avoir des périodes où on a plus envie de dépenser. Un peu comme des hauts et des bas dans la vie. C’est super si tu as trouvé un équilibre qui te convient 🙂

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.